Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Donneurs de Sang Benevoles Sans Frontieres
  • : Pour partage de témoignages de donneurs, de transfusés, d'opérés et de greffés, de militants associatifs en faveur du don de sang bénévole pratiqués dans de très nombreux pays. Et infos brêves.
  • Contact

Le don de sang bénévole concerne chacun d'entre nous et il n'y a pas de frontières entre donneurs et receveurs de produit sanguin. Chaque donneur peut ainsi, grâce à son geste, contribuer à sauver des vies.

Rappelons que le don de sang est anomyme, gratuit et volontaire. C'est une noble action qui unit dans un même but tous les donneurs, quelque soit leur nationalité, leur race ou leur religion.

Ainsi, c'est pour permettre aux donneurs, aux malades, greffés et accidentés ayant eu besoin d'une transfusion sanguine, aux militants du don de sang bénévole et à toute personne sympathisante de se rapprocher et de communiquer, que l'Association pour le Don de Sang Bénévole d'Entzheim (en sigle ADSBE) [67 - Alsace France] a souhaité mettre à disposition ce Blog OUVERT A TOUS en complément de son site Internet :
www.adsb-entzheim.asso.fr 

D'où que vous soyez dans le monde, merci de nous poster sans attendre vos commentaires, de nous faire part de vos expériences, d'une information,conseils et pensées...

Pour cela, rien de plus simple, choississez le thème qui vous intéresse 
et exprimez vous.

                         A vous la parole !

 images_don_sang.jpg
 

English version

Recherche

Zéro carbone

un arbre grâce au petit geste écolo de mon blo

2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 23:25

TÉMOIGNAGE

Éric Lefebvre donne son sang depuis ses 18 ans. Il vient d'effectuer son centième don. Un geste gratuit, qui a sauvé la vie de sa fille. Une collecte est organisée aujourd'hui. L'occasion de se rendre utile, de 18 à 70 ans.



« Mon père donnait régulièrement son sang. Une fois majeur, j'ai suivi l'exemple. »

Éric Lefebvre est donneur depuis sa majorité. Il y a quelques jours, il s'est rendu au complexe Léo-Lagrange et a effectué son centième don. Ce père de famille de 36 ans s'y rend en moyenne cinq fois par an, et fait un don de plasma par plasmaphérèse tous les quinze jours.
« C'est un acte totalement gratuit, qui peut sauver des vies. La preuve, ça m'est arrivé », poursuit-il. Éric est père de deux enfants. Le premier, Rémi, est âgé de huit ans. La seconde est âgée de trois ans et s'appelle Léa.



 Une raison de plus pour donner son sang

La petite fille est atteinte d'une maladie génétique rare depuis sa naissance. Ce qui l'oblige à suivre un régime alimentaire strict, sans protéine. Elle est suivie par un professeur à l'hôpital Jeanne-de-Flandres, à Lille.

Le 17 juin, une tumeur est décelée dans l'un de ses reins. Le médecin lui prescrit alors quatre séances de chimiothérapie. « C'était très difficile à accepter, pour elle comme pour nous », confie Delphine, la maman. Les parents n'ont rien caché aux enfants et leur ont expliqué la situation avec des mots simples.
« Les premières séances de chimio ont été très intenses et fatigantes », explique avec émotion le papa. Amaigrie et affaiblie par le traitement, Léa a reçu une première poche de sang. « Après la transfusion, elle a repris des forces. Une raison de plus de donner mon sang » , ajoute Éric.

À la fin du mois de juillet, l'enfant a été opérée du rein. « Son physique a changé, explique Éric. Elle a beaucoup maigri et a perdu ses cheveux. » Pour la famille Lefebvre, le combat n'est pas encore terminé. Sept mois de chimiothérapie et de rayons attendent la petite fille. « Léa n'est pas à l'abri d'une autre transfusion.

 

J'espère que mon témoignage encouragera les gens à devenir donneurs. De 18 à 70 ans.

Pour un premier don, se munir d'une pièce d'identité. Ne pas se présenter à jeun.

 

Éric, ici avec son fils Rémi, témoigne pour encourager le don.


Éric, ici avec son fils Rémi, témoigne pour encourager le don.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires